Accueil
Revue des principaux concepts de Création de Valeur Client
Le Modèle OIA-CVC de Création de Valeur Client
Exemples de Création de Valeur Client
L’Equipe CVC-OIA
Contact
Plan du site
 
   



Un Business Model pour réussir votre mondialisation -
cliquez ici


• Toyota Hybrid System : la Prius


Le défi : Inventer un véhicule hybrid additionnant deux sources d’énergie afin de réduire la surpuissance thermique installée

Toyota a engagé l’étude d’une chaine de traction hybride dès 1965 pour mettre un véhicule sur le marché en 1997. 34 ans d’études avant le premier chiffre d’affaires.

Mais Toyota savait en 1965 (et les autres constructeurs aussi) que les questions énergétiques et d’environnement se poseraient un jour à l’humanité. Comme il fallait beaucoup de temps pour être prêt, il s’y est pris longtemps en avance.

L'élimination du "Muda" énergétique



Toyota inventeur du concept de « Muda » qui a d’abord révolutionné les systèmes de production (le fameux Toyota Production System) a compris que ce concept s’appliquait aussi au moteur de voiture : pourquoi disposer d’une grosse puissance pour n’utiliser cette puissance que 1,0% du temps et en payer la consommation pour rien pendant les 99% du temps autres. Voilà un énorme Muda d’énergie.




Le concept allie un moteur à essence qui serait sous-dimensionné (57 kW - 77 ch) s'il était utilisé seul, optimisé pour une faible consommation et une pollution limitée  et deux moteurs-générateurs électriques (dénommés le tout relié à un train épicycloïdal. L'ensemble constitue une transmission électro-mécanique (une partie de la puissance passe par voie mécanique, l'autre par voie électrique).

Il est possible d'utiliser la propulsion électrique seule à très faible puissance ou au contraire d'aider le moteur thermique par l'appoint d'un moteur électrique lors des besoins importants de puissance (accélérations, fortes côtes...). En régime de croisière, le moteur thermique fonctionne le plus souvent à une charge légèrement plus élevée que nécessaire et utilise ce surplus d'énergie mécanique pour charger la batterie. Ce surplus d'énergie est presque gratuit. Au final, le fonctionnement beaucoup plus régulier du moteur thermique aboutit également à une moindre pollution et à une moindre usure mécanique.




© CVC